Océan, par Anne Brie

Océan, Tu m’immensité profonde Tu me ressac et m’écumes Vagues submersion Profondeurs abyssales Je vague à l’âme, me gouffre dans ton monde.   Océan, Tu algues mon demain Marées mon quotidien Tu me pleins de tes embruns Me marines dans tes ondes Va et vient incessant de mer haute à l’estran.   Océan, Violentes ou câlines, tes ardeurs me salinent Tes senteurs maritimes me varech, me lichen M’envasent jusqu’à l’abîme. Je vertige de tant de force, de violence, de douceur De ton bleu cristallin, de ton extrême noirceur. Anne Brie