L’homme du train, par Marie Weiss

Elle est là, assise, dans le compartiment vide. Un homme y entre, s’assoit en face d’elle. Lorsque le train quitte la gare, il pianote déjà sur sa tablette. Elle regarde ses mains courir sur le clavier. Chez les hommes, c’est ce qu’elle regarde presque toujours en premier : une main révèle beaucoup de la personne.  Celles-ci sont belles ! Des doigts musclés, bronzés. En fait non ! C’est leur teinte naturelle. L’homme est métissé, une délicieuse couleur de caramel blond. Ses doigts courent sur le clavier avec une légèreté d’oiseau.  Dans le balancement du train, elle se laisse aller à la douce torpeur […]

Messe noire, par Edmond Lacotte

Nous cheminons péniblement sur le sentier escarpé menant à un château fort en ruine qui se dresse sur son promontoire. Le soleil décline à l’horizon, il nous faut presser le pas car nous espérons trouver un refuge pour y passer la nuit. Arrivés devant l’imposante construction nous constatons la désolation que présents le pont levis. Ce n’est plus qu’un squelette qui s’avère infranchissable. En scrutant l’édifice, nous apercevons une petite ouverture qui nous permet de pénétrer dans la ruine. Un sentiment d’insécurité m’envahit, ça fait des siècles qu’il n’y a plus d’habitants dans les lieux mais ici la vie y […]

Des sonneries dans la nuit, par Agnès Epardeau

Jamais je n’oublierai ce voyage à st hilaire et d’ailleurs je n’y suis jamais retourné depuis, je n’en suis plus capable. Je roule depuis 3 heures déjà, encore 2 heures de route avant l’arrivée. Il fait nuit maintenant et voilà qu’un orage de grêle se déclenche subitement. Le noir, la pluie, le vent m’agressent de toute part, je n’y vois plus rien. Il faut absolument que je m’arrête pour la nuit. Soudain le téléphone de ma voiture sonne, je décroche mais rien, allo ! allo ! Personne ne répond mais j’entends comme une sorte de râle, un souffle…Je n’y prête pas attention […]

Compte à rebours, par Christiane Filiatrault

Esclave de la montre. Voilà comment on peut définir Albert Lambert. Il a toujours les yeux sur les aiguilles. Chez lui, par peur d’être en retard à ses rendez-vous ou pour les repas. Au bureau, parce qu’il trouve que ça ne passe pas assez vite. Quand il est avec sa petite amie pour savoir combien de temps il lui reste à savourer sa présence. Il ne peut se passer d’un instrument à mesurer le temps et il adore tous ces objets. Lors d’un voyage à l’étranger pour son banquier de patron, il tombe en arrêt devant une vieille horlogerie. La […]

Le coffre, par Marie Weiss

Jérôme aime son métier. Il est travailleur et méticuleux. Jérôme est fossoyeur. Aujourd’hui il lui faut creuser. Une messe sera célébrée pour l’enterrement de Mr. N., un notable du village que Jérôme a bien connu. Il empoigne sa pelle.  Il met du cœur à l’ouvrage. La terre est meuble. Le travail avance vite. Il est presque arrivé au bout de ses peines lorsque sa pelle heurte quelque chose de dur. C’est si inattendu que Jérôme ressent l’onde de choc jusque dans l’épaule. Intrigué il se penche au bord du trou. Il distingue une planche tout au fond. Il y descend […]

Frissons intimes, par Monique Lacotte

Le hamac se balance doucement dans l’ombre d’un arbre à pain. Alanguie elle expose sans pudeur son corps à demi-nu aux rayons brûlants qui transpercent le feuillage. D’instinct elle replie ses jambes, offrant ses cuisses à la caresse de l’air, un air chaud, humide qui dépose sur sa peau une moiteur parfumée. Du pied elle donne un lent mouvement de va et vient à la toile. Paupières closes, la tête penchée sur l’épaule, abandonnée. Chignon défait, sa longue chevelure auburn descend le long de sa gorge, s’éparpille jusqu’à la naissance des seins. La légère toile de son chemisier ouvert dévoile […]

Une odeur de tabac anglais et de Vétiver, par Françoise Diago

Les musiciens n’ont pas encore fait leur entrée sur scène. Juste devant lui, une femme s’évente avec son programme. Son parfum suave, mélange de vanille et de fleurs d’oranger, flotte autour d’elle. Envouté par ces senteurs venues d’ailleurs, il ferme les yeux, savourant plus intensément ce plaisir olfactif, puis une fois son trouble apaisé, les rouvre. Il fixe la nuque gracile de cette inconnue, sans pouvoir en détacher les yeux. Déposer un baiser, juste sous l’oreille gauche, là ou pointe son grain de beauté, il en a terriblement envie, mais il se retient. Glisser ses doigts dans son épaisse chevelure […]

Mérida, par Christiane Filiatrault

Il attend depuis longtemps mais cela ne le dérange pas. Il aime ce temps flou, étiré comme une guimauve. Ce temps de veille où il peut regarder les gens. Autour de la fontaine, sur la place, il y a toujours des badauds. La terrasse du café est l’observatoire idéal. Les femmes sont habillées de tenues légères. Les robes tournent et volettent. Les hommes fument et discutent. Des gamins jouent aux billes. Cette soirée d’été coule doucement. Au loin les pyramides fredonnent leurs chants mayas. Les plages de sable fin aux eaux turquoise cajolent les derniers baigneurs. Mais lui, il est […]

Le Figaro, par Françoise Diago

Antoine, s’est installé à la terrasse d’un café, bien à l’abri sous le store-banne, pour siroter sa bière. A cinquante ans c’est encore un très bel homme, il le sait. A côté de son verre, le Figaro. Il ne l’a pas déplié, préférant à la lecture, le spectacle de la rue. Observer autour de lui, sans être vu, il adore, la preuve ce sourire béat sur ses lèvres. « Finalement, j’ai bien fait de venir. Si je ne fais pas affaire aujourd’hui, au moins, je me serai bien amusé ! Voir cette femme, là-bas, piquée sur le trottoir, en train de poireauter […]

Le rôti de porc, par Agnès Epardeau

Et voilà les amis, c’est le grand jour tant attendu : notre fille Isa nous présente son petit ami ! Ils viennent déjeuner et nous sommes un peu excités, comme vous l’imaginez. Il faut vous dire que nous ne savons rien de l’individu. Pas un mot. Pour être franc on ne sait même pas si c’est un garçon, après tout c’est peut-être une fille ! Tout est possible avec Isa ! J’ai fait un rôti de porc, tout le monde aime la viande blanche, me suis-je dit. Mais s’il était musulman ? Comment va-t-on faire ? Tant pis, s’il est poli il trouvera une excuse ou […]