Les yeux de son père, par Monique Lacotte

Ils traversèrent le pont sous la pluie. Lui continuait de lui parler et elle en avait assez. Entre Annabelle et Denis c’est la discorde. Le sujet ayant été abordé maintes et maintes fois sans résultat, chacun campe sur ses positions. Annabelle sort de ces affrontements le cœur lourd, empreint d’une infinie tristesse. Elle promène alors ses mains sur son ventre, ce ventre dans lequel jours après jours un petit être prend de la place. Quand le galbe de ses hanches aura pris des proportions plus arrondies pense-t-elle, toute tentative d’opposition sera écartée, dès lors on ne pourra plus rien faire. […]

Talons aiguilles, par Bernadette Saby

« Coucou Claire, c’est François ! Après un long silence dû à mes nombreuses occupations, je te propose de venir m’attendre à mon atelier de création littéraire. Je sors entre 18h et 18h30, nous irons nous balader et je t’invite au restau. A tout à l’heure, j’espère. François. » En lisant ce texto à la sortie de son travail, Claire reçoit la chaleur écrasante du dehors en pleine face. Cela laisse présager un énorme orage. Elle se précipite et monte dans le premier bus, pour retrouver son ami d’enfance., heureuse enfin de ne pas être seule. Le ciel chargé de gros nuages, […]

Lune loufoque sous un soleil étrange, par Paul Soussin

« La crainte de la souffrance est pire que la souffrance elle-même ». Paolo Coelho. En descendant l’escalier vite, comme d’habitude, il s’arrête net au moment de sortir dans la rue. Comme d’habitude, il a pensé à enfiler sa chevalière, à emporter sa montre et, comme d’habitude, à prendre son portefeuille en cas d’achat inopiné. Planificateur et précautionneux de nature, il est rarissime que Pierre oublie quelque chose. Pourtant, aujourd’hui, il n’a pas pensé à emmener son vieil ami avec lui en balade. Cet ami lui a permis d’affronter vents et tempêtes, toujours fidèle, à veiller sur le jeune homme. La plupart […]

Huis clos, par Martine Tralieux

Sortie de fête. Douce sensation de bonheur. Surprise ! … François était là. Quelques mots échangés après cinq ans … Mais Pierre est doué pour réussir à l’amener à chaque fois au bord de l’irritation ! Oh ! Maintenant, elle devrait le savoir, depuis le temps … Et pourtant, elle se laisse toujours piéger. Ce qu’Hélène ne comprend pas, c’est pour quelle raison il l’entraîne ainsi, à la limite de la rupture. Et cette nuit, alors qu’ils roulent en direction de la villa, elle se sent épuisée ; épuisée d’argumenter encore et encore … À quoi bon ? Elle sait qu’elle se heurte à un […]