Stages 2018

"Le lit" - Novembre 2018

Animation par Jocelyne

Après l’énumération des lits de tous ordres et quelques massages, Jocelyne a jeté sur la table de nombreuses images qui ont servi de déclencheurs aux futures histoires.

Déconnexion d'Agnès Epardeau

Evanescence de Chantal Coussières

Le pyjama rose de Marie Saby

Le lit d'Albert de Brigitte Filleteau

"Florilège de nouvelles" - Septembre 2018

Animation par Marie

L’idée de cette proposition était de réussir un challenge : écrire 4 courtes nouvelles en 5 jours, chacune sur un thème différent. Une nouvelle encadrée allait précéder, une nouvelle humoristique puis une érotique et enfin une nouvelle fantastique. Malgré doutes et hésitations chacun(e) est parvenue à produire des récits passionnants.

Nouvelles encadrées :

Il s’agit là de proposer un incipit et un excipit tiré au sort afin que chaque participant(e) écrive une histoire entre les deux. Les phrases soulignées sont les phrases de début et de fin,  qui ont été imposées.

Le dernier soir de Françoise Diago

L'heure des chauve-souris de Jocelyne Chaillou-Dubly

Nouvelles humoristiques :

Avant de se lancer dans la délicate aventure de l’humour, Marie distribue une note indiquant  :

De mon petit Larousse préféré, j’extrais cette courte définition de l’humour :« forme d’esprit qui cherche à mettre en valeur, avec drôlerie, le caractère ridicule, insolite ou absurde de certains aspects de la réalité ».

Quels dont les différents genres d’humour ?

Il y a le mode comique, la caricature, la parodie ou la satire et l’humour noir (à manier avec précaution). Ne pas oublier qu’on ne peut pas rire de tout et aussi, ce dont je ris n’amuse peut-être personne d’autre.

Divers procédés à utiliser :

Le comique de situation, le contre-pied, l’accumulation ou la répétition, l’exagération, l’effet de surprise etc… il faut surtout que le message que l’on veut faire passer soit évident et pour cela il paraît indispensable de tester ses textes sur d’autres personnes avant de les diffuser.

 Sont donc publiés les textes qui nous auront le plus faire rire en lecture de groupe.

Le rôti de porc de Agnès Epardeau

Le Figaro de Françoise Diago

Nouvelles érotiques :

« L’érotisme véritable nait de la frustration et se développe dans l’imagination. C’est la condition pour être inoubliable ». Extrait de « La petite boutique japonaise »

L’érotisme est à manipuler avec précautions afin de ne pas verser dans la pornographie. Il doit rester évocateur et donner envie de poursuivre… la lecture !

Mérida de Christiane Filiatrault

L'homme du train de Marie Weiss

Une odeur de tabac anglais et de vétiver de Françoise Diago

Frisssons intimes de Monique Lacotte

Nouvelles fantastiques :

"La nouvelle fantastique mêle le réel et le surnaturel. Le point de départ de la nouvelle fantastique est réaliste, puis interviennent des éléments surnaturels qui ont été annoncé par divers indices. Le récit s'achève en laissant le lecteur choisir entre une explication rationnelle et une explication surnaturelle."

Pour Maupassant (1850-1893), le fantastique n'est pas ailleurs, mais niché dans une réalité qui parfois devient insupportable. Tout de suggestion, le fantastique " maupassantien " naît dans un basculement engendré par la peur.

Après ces indications et la lecture d’un passage d’une nouvelle de Maupassant, les participants mettent leur imagination à l’épreuve.

Le coffre de Marie Weiss

Compte à rebours de Christiane Filiatrault

Des sonneries dans la nuit d'Agnès Epardeau

Messe noire d'Edmond Lacotte

"Le pont" - Juin 2018

Animation par Jocelyne

Cette animation de stage Nouvelles fut une première pour Jocelyne, notre originale animatrice. Elle nous a fait passer tous les ponts, même ceux de l’Ascension et de la Pentecôte, comme en témoignent les récits ci-après.

La petite postière de Marie Saby

D'un pont à l'autre de Madeleine Rival

Le pont du souvenir d'Alain Chadelaud

"Ordre et désordre" - Avril 2018

Animation par Marie

L’idée de ce stage est née d’une photo en noir et blanc, montrant une personne âgée dans sa cuisine d’un désordre indescriptible avec pour légende : « Très jeune, elle était entrée dans les désordres. Sur la table elle avait mis son plus beau service d’ordre. L’ordre est dérangeant. Entasser, empiler… surtout ne rien jeter. C’est la vie qui nous jette, mais dans quel ordre ? ».

Pour créer des désordres dans les esprits des participants, Marie a commencé par les faire écrire les yeux bandés puis de la main opposée à leurs habitudes d’écriture…

Mille vierges de Bruno Blancheton

Mention pour le désordre de Josiane Epaud

Un témoin discret d'Edmond Lacotte

Le bibliothécaire de Brigite Penaud

Ce jour-là de Catherine Rivet